Deprecated: getEntityManager is deprecated since Symfony 2.1. Use getManager instead in /home/operasan/vendor/doctrine/doctrine-bundle/Doctrine/Bundle/DoctrineBundle/Registry.php on line 71
Biographies - Soirées Lyriques de SANXAY

Artistes

Didier Lucchesi

direction musicale

Didier Lucchesi a effectué ses études musicales au CNR de Marseille, sa ville natale, où il a obtenu, en 1990, une médaille d'or à l'unanimité en direction d'orchestre. Immédiatement engagé à l'Opéra de Marseille comme assistant à la direction musicale, il a pu pendant trois ans, travailler avec les plus grands noms de la scène lyrique et se forger un vaste répertoire allant de Mozart à Richard Strauss. En 1991, Jacques Karpo lui permet de débuter en lui confiant la direction musicale de l'orchestre de chambre du War requiem de Britten pour la clôture de la saison symphonique marseillaise. Le succès qu'il remporte à cette occasion lui permet de diriger l'année suivante La Petite Messe solennelle de Rossini au Festival d'Aix-en-Provence.

A partir de 1993, il collabore régulièrement avec la compagnie Opéra-Eclaté et dirige, en France et à l'étranger, plus de 200 représentations d'opéras et d'opérettes (L'Italienne à Alger, CarmenNabuccoLa TraviataLa Flûte EnchantéeLa Grande Duchesse de Gérolstein, etc.), ainsi que de nombreux concerts symphoniques.

Depuis quelques années, il a été régulièrement invité à l'Opéra de Dijon, où il a notamment dirigé le Requiem de Verdi, La TraviataAïdaTurandot, Anna Bolena et Tosca.

Il a remporté en juin 2005, le premier prix du concours international de direction d'orchestre de Cluj-Napoca en Roumanie. Depuis, il est régulièrement invité à l'Opéra national de Cluj, où il a dirigé, entre autres, La Cenerentola et Le Barbier de Séville de Rossini ainsi que Bankban de Erkel.

A Sanxay :
La Traviata (Direction musicale) en 2012
Carmen (Direction musicale) en 2011
Norma (Direction musicale) en 2010
Aïda (Direction musicale) en 2009
Madame Butterfly (Direction musicale) en 2013

Eric Hull

direction musicale

Chef d’orchestre canadien, Eric Hull mène une carrière internationale de chef   lyrique et symphonique.

 Diplomé de la Hochschule für Musik und Darstellende Kunst de Vienne et après des études spécialisées en musique baroque, il débute d’abord sa carrière comme assistant de très grands chefs d’orchestre  notamment Lutoslawsky, Sir Geoge Solti, Riccardo Muti, Lorin Maazel, Riccardo Chailly, Seiji Ozawa, Georges Prêtre et Andrew Davis.

Depuis plus d’une vingtaine d’années, il est, en tant que chef d’orchestre lyrique, l’invité régulier des plus grandes maisons d’opéras et des plus grands festivals : la Scala de Milan, la Fenice de Venise, le San Carlo de Naples, l’opéra municipal de Bologne, le théâtre Carlo Felice de Gênes, les arènes de Vérone, l’opéra national de Rome, l’opéra de Nice, l’opéra de Monte-Carlo, l’opéra de Lausanne, le Théâtre Royal de Madrid, l’opéra de Bilbao (ABAO ), l’opéra de Las Palmas, festival Martina Franca….

Il se produit également dans le repertoire symphonique avec des orchestres aussi réputés  que l’Orchestre National de Russie  à Moscou, le Concerto Köln, l’orchestre symphonique de Toronto, l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l'Orchestre de Chambre de Lausanne, l'Orchestre de la Radio de Berlin, l’Orchestre "Giuseppe Verdi" de Milan, le Edmonton Symphony Orchestra,  l'Orchestre de la RAI de Naples, l'Orchestre «  Pomeriggi Musicali » de Milan, ainsi que l’ orchestre des Arènes de Vérone.

Une grande partie de ses représentations lyriques et concerts symphoniques a été retransmise par les stations internationales de radio et de télévision.

Remarquable musicologue, Eric Hull a publié de nombreuses éditions critiques. Pour La Scala de Milan, il a édité notamment Europa Riconosciuta de Salieri, l’opéra qui inaugura le théâtre milanais en 1778, et qui fut représenté  à l’occasion de la réouverture de la Scala en 2004 après sa restauration. En outre il a publié son édition de l'Americano de Niccolò Piccinni pour BMG-Ricordi, et a dirigé l’enregistrement au Festival della Valle D'Itria à Martina Franca. Pour l’Opéra de Monte-Carlo, il a préparé une édition de Corisandre ou les fous par enchantement de Honoré Langlé, compositeur monégasque du dix-huitième siècle. 

 

 

A Sanxay :
Nabucco (Direction musicale) en 2014
Turandot (Direction musicale) en 2015
Rigoletto (Direction musicale) en 2016
Concert Tenorissimo (Direction musicale) en 2016
La Flûte enchantée (Direction musicale) en 2017
Tosca (Direction musicale) en 2018

Valerio Galli

direction musicale

Né à Viareggio (Italie), le maestro Valerio Galli a obtenu un diplôme de piano en 2002 et de composition en 2008. En 2003, il débute ses études de direction d'orchestre auprès de Piero Bellugi, Aldo Faldi, Donato Renzetti et Carlo Moreno Volpini. En 2005, il est l’assistant du maestro David Kram au Her Majesty's Theatre à Melbourne. Ses débuts de chef d’orchestre ont lieu en 2004 avec Madama Butterfly au Théâtre Mancinelli d’Orvieto, suivi de The Little Sweep for Children de Britten et de New Clothes de Zangelmi Emperor.

C’est en dirigeant Tosca lors du 53ème festival Puccini à Torre del Lago que sa carrière prend une dimension internationale. Cette production, mise en scène par Mario Corradi et sortie en DVD pour le label Dynamic, lui a valu le prix du "Maschera d'oro" en tant que jeune chef d’orchestre.

En 2013, il reçoit le 42ème prix Puccini pour récompenser sa carrière.

Parmi les titres qu’il a dirigés ces dernières saisons, citons Un Ballo in maschera, Norma, Il Trovatore avec des artistes tels que Dimitra Theodossiou, Piero Giuliacci et Carlo Guelfi, Il Campanello et Gianni Schicchi à Gênes, Rigoletto dans la mise en scène de Giancarlo Cobelli à Bologne, Carmen à Coccia et à Novara,  Madame Butterfly et Tosca à Torre del Lago, Turandot au théâtre Verdi à Pise, La Traviata à Mantoue, Tosca à Trento, Pise, Rovigo, au Festival international d'opéra de Daegu 2008 (Corée du Sud) et au Nicaragua. Ses engagements passés incluent également Fedora à Gênes, Adriana Lecouvreur à Skopje (avec Daniela Dessì), le diptyque Zanetto / Cavalleria Rusticana à Livourne, La Rondine pour le Grand Opéra de Fresno, Le Villi à Managua, Le Chapeau de paille de Florence à Naples.

Il a eu un grand succès critique et public pour ses débuts au Michigan Opera Theatre à Détroit avec Turandot, où il a été invité à revenir pour Carmen et La Bohème. Il a dirigé des concerts symphoniques avec l'Orchestre Symphonique de Saint-Marin, avec l'ORT, la soirée d'ouverture du 57ème Festival de Santander avec les solistes Eva Mei et Giacomo Prestia. Au Concertgebouw d'Amsterdam. Il a dirigé également la Rhapsody de Mascagni, le Concerto en ré majeur pour violon et orchestre de Busoni et un récital Verdi avec la soliste Daniela Dessi.

Ses engagements récents incluent :  Madama Butterfly à Brescia (version 1904) et à Gênes ; La Force du destin à Pise et à Gênes ; Tosca pour l'inauguration du 61ème festival Puccini, puis à Catane, Florence, Bologne et Détroit ; Turandot pour l'inauguration du théâtre Huafa (Chine) et plus tard à San Diego ; Madama Butterfly dans les théâtres de Lucca, Livourne, Rovigo, Piacenza, Modène, Locarno et Toulon ; Tosca à Bologne et au Michigan Opera, La Bohème  à Naples et Parme ; Pagliacci  à Vérone, Don Carlo  à Gênes ; La Rondine à Florence, L’Elixir d’amour à Toulon, Turandot à Bologne.

Parmi ses engagements à venir:  I Pagliacci / Noi et Il Trittico au Mai Musical Florentin ; La Bohème à San Diego ; Turandot à Parme, Modène, Plaisance ; Mefistofele de Boïto à Stuttgart.

A Sanxay :
Aïda (Direction musicale) en 2019

Michele Gamba

direction musicale

Michele Gamba étudie la composition au conservatoire de Milan.
Après avoir remporté le prix Rudolf Serkin, il part étudier à la Royal Academy of Music de Londres, où il se spécialise dans le lied et la musique de  chambre.
Il poursuit sa formation auprès de Maria Tipo (musique de chambre) à Fiesole en Toscane, et se perfectionne pour le lied et la direction d’orchestre à Vienne, puis à l’Académie Chigiana de Sienne.
Parallèlement, tout en poursuivant une carrière prometteuse de pianiste solo, il fait ses débuts dans la direction d’orchestre en 2009 au Royal Festival Hall de Londres avec le Philharmonic Orchestra. Il est ensuite nommé chef assistant et répétiteur au Hamburgische Staatsoper.
En 2012, il rejoint le prestigieux  « Jette Parker Young Artists Programm » du Royal Opera House, Covent Garden à l’invitation de Sir Antonio Pappano ; il est ensuite nommé chef d’orchestre associé de Jette Parker.
Avec Antonio Pappano, il a travaillé en étroite collaboration sur de nombreuses productions, et dans le répertoire symphonique avec des orchestres comme ROH Orchestra, London Symphony Royal Philharmonic et London Philharmonic.

Actif à la fois dans le répertoire opératique et symphonique, il dirige Bastien et Bastienne, Folk Songs de Berio, Eugène Onéguine, Così fan tutte, Les Pécheurs de perles, il a dirigé notamment les orchestres : Southbank Sinfonia London, Nuova Cameristica Italiana, Divertimento Ensemble, Niederbayerische Philharmonie, Sofia Festival Orchestra.
Cette saison, il a fait son début au Staatsoper de Berlin dans Le nozze di Figaro dans une mise en scène de Jürgen Flimm, saluée par le public et par la presse. Il a assisté Daniel Barenboim pour La Traviata, Simon Boccanegra et Il Trovatore.
Plus récemment, Michele Gamba il a fait des débuts remarqués au Teatro alla Scala dans I due Foscari ; il y a immédiatement été réinvité à diriger la saison prochaine, Die Entführung aus dem Serail de Mozart.
En 2016/17, Michele Gamba était au Hamburgische Staatsoper pour Le Nozze di Figaro, dans une nouvelle production de Stefan Herheim.

Repéré par Sanxay pour sa direction d'Il Barbiere di Siviglia à l'Opéra du Rhin en 2018, il s'est depuis illustré dans L'Elisir d'amore de Donizetti, à la Scala de Milan, en septembre 2019. Il dirigera nouveau à la Scala en juillet 2020 pour La Traviata, juste avant de rejoindre Sanxay pour les 21èmes Soirées Lyriques.

A Sanxay :
Le Barbier de Séville (Direction musicale) en 2020

Suivre S'abonner Voir les vidéos
Mentions légales